17903858_10208737662094184_1252428001642477256_n

 

 

Les couleurs de la vie

Lorraine FOUCHET

Editeur : Editions Héloïse d’Ormesson  - mars 2017 –

 

C’est encore des étoiles plein les yeux et émerveillée par la belle histoire de Lou et Jo* que j’ai entamé la lecture de cette nouvelle pépite signée Lorraine Fouchet .  Et quel bonheur !

Je vous en touche deux mots, et vous laisse le plaisir de courir chez votre libraire préféré pour vous ravitailler en bonne humeur, optimisme et émotions.

L’île de Groix et encore là, avec ses couleurs, ses odeurs, ses joies et ses peines.

Le chagrin, celui qui enveloppe douloureusement, Kim y est confrontée au décès de sa grand-mère, pilier de sa vie.

Elle décide alors de quitter son quotidien, son compagnon fort amoureux, pour réfléchir et comprendre les raisons  d’un choix totalement incompréhensible pour elle.

A Antibes (l’antithèse de Groix), ,elle est embauchée par Gilonne, vieille dame excentrique et qui parfois, oublie le passé, son passé.  Un passé trouble, marqué par le décès tragique d’un fils… toujours vivant, puisque c’est lui qui  a embauché Kim.

Face à celui qu’elle pense donc être un imposteur, elle va donc se lancer dans une quête de la vérité, un chemin qui passera par les nécessaires questionnements relatifs à l’Existence.

« Chaque fois que je crois détenir la vérité, une nouvelle information change la donne ».

Un carnet turquoise,   des personnages attachants, la mer,  l’amour,  le pardon, jalonnent ce roman choral aux destins croisés.

Lorraine Fouchet nous offre encore une fois, et pour notre plus grand plaisir, une belle et lumineuse leçon de vie.

Sa plume tendre, douce, empathique et flamboyante donne à cette histoire une ampleur d’humanité qui fait résolument du bien.   Quand on lit Lorraine Fouchet, on a cette évidente sensation de se sentir « en famille ».

Une fois encore, les notes de l’auteur à la fin du livre sont étincelantes d’amour, de vie. 

Je remercie infiniment, vraiment infiniment, les EHO, et je serre Lorraine très fort contre mon cœur.  

« La vie valait son pesant de cacahuètes »

© Nath

* Entre ciel et Lou

Eho - Mars 2016 - et Livre de Poche  - mars 2017