17799074_10208737371726925_8163640551453259147_n

 

 

Les portes du néant

Samar YAZBEK

Editeur :  Stock  - mars 2016 –

Collection : La Cosmopolite

 

Les portes du néant, ce sont celles ouvertes lors des incursions clandestines de Samar Yazbek, journaliste syrienne et opposante au régime en place, dans son pays d’origine entre août 2012 et août 2013.

Elle livre sur le papier le récit effroyable du calvaire d’une population, d’un pays ravagé et qui côtoie la mort au quotidien.

Donnant la parole à ces êtres meurtris et brisés, elle apporte au lecteur un indispensable témoignage sur l’insoutenable barbarie syrienne.

De l’espoir des premières manifestations pacifiques à la tragédie,  nous suivons la route qui mène à l’effroi.

Chaque page est emplie de force . Celle du désespoir d’un peuple martyr, condamné à l’exil dans les conditions inhumaines que l’on connaît. 

La guerre est dénoncée dans toute son atrocité par ceux qui la vivent, qui sont laminés entre une dictature et les ravages infligés par l’E.I , dans une spirale qui va crescendo. 

Quelques rayons de lumière toutefois viennent éclairer ce récit qui m’a saisie aux tripes et l’émotion m’empêche d’en dire plus.

Avec une justesse et une pudeur époustouflantes,  Samar Yazbek  hurle , dénonce , pleure.   Elle dit… Elle nous dit…

« Il n’y a qu’un seul  vainqueur en Syrie : la mort.  On ne parle que d’elle, partout…  Tout est relatif, sujet au doute.  La seule chose dont on puisse être certain, c’est que la mort triomphera »

Indispensable lecture, «  Les portes du néant »  a reçu le prix du Meilleur livre étranger en 2016.

© Nath