plage

 

© Vincent Héquet

 

 

Il y avait le ciel, le soleil et la mer...

Il y avait cette plage immense et déserte.

Cette plage de Méditerranée.

Il y avait ces traces de pas anonymes.

Il y avait l’hiver…

Il y aura l'été,

Il y aura l’odeur du monoï,

Des filles à la vanille

Et des gars au chocolat.

Il y aura les peaux dorées , les parasols multicolores, les parties de volley ou de badminton.

Il y aura les baisers échangés, les amours d’un été.

Il y aura des rires d’enfants.

Des enfants qui feront des châteaux de sable et des bateaux de papier.

Des  châteaux de sable et des bateaux de papier qui seront détruits par les vagues.

Ces  mêmes vagues qui fracassent les bateaux de fortune

Les existences ravagées

Et les illusions

Des  Echoués.

 © Nath