2017-05-17-Couverture-HD

 

 

Leur séparation

Sophie LEMP

Allary Edtions – Septembre 2017 –

Rentrée littéraire 2017

 

Des gens qui se sont aimés et qui se séparent, quoi de plus banal ?

Lorsque cela donne naissance, 28 ans après, à une pépite littéraire, alors,  ce n’est plus banal du tout.

Sophie Lemp est encore une petite fille lorsque ses parents prennent la décision de se séparer, ouvrant ainsi chez elle une blessure non encore cicatrisée.

 Avec pudeur et délicatesse, au fil des pages, l’auteure raconte cette double enfance, cette incapacité qu’ont ses parents  « aller au-delà de… » . Certes, il n’y a eu ni cris, ni drame, ni rien de la sorte.  Juste ce camion de déménagement, en bas de l’immeuble de la rue Monge. Juste cette faille, cette place à trouver, cette impression de trahir l’un quand elle est avec l’autre, ce regard de petite fille qui ne comprend pas , cette honte d’être enfant de divorcés.

Et puis, il y a cette douce relation avec sa grand-mère, ce carnet dans lequel  Sophie va tenter de remonter le temps pour essayer d’admettre la réalité.

La plume de Sophie Lemp se teinte de nostalgie, et sur sa palette, se mêlent pudeur, tristesse, incompréhension et désir de mieux faire, avec le rêve de « les réunir » un jour.  J’ai été extrêmement touchée par ce chuchotement du cœur , et c’est avec émotion que j’ai refermé ce (trop) court livre.  L’auteure réalise là une belle prouesse :  se mettre à nu, poser cette peine qu’elle porte en elle, sans tomber dans le pathétisme et le voyeurisme.  Tout est délicatesse et retenue. 

« Rien ne sera jamais réparé. L’essentiel s’est joué en dehors de moi, même si , enfant tant désirée, tant aimée, j’ai toujours eu l’impression d’être au centre. Quelque chose m’a échappé. Mais je suis le fruit de leur rencontre, et celui de leur séparation, je suis le fruit de cette histoire, la leur ».

Je remercie les Editions Allary pour ces doux et tendres moments, ces serrements de coeur, cette si jolie découverte car je ne connaissais pas jusque là l'univers de Sophie Lemp.

© Nath