ondine

 

Ondine

Benjamin LACOMBE

Editions Albin Michel Jeunesse  - 2012 –

 

Une fois encore,  me voici sous le charme absolu du talent de Benjamin Lacombe.

Cette fois, c’est grâce à une jeune bibliothécaire que j’ai découvert un autre de ses albums,  que je me suis dépêchée d’emprunter avant qu’un autre passionné ait la même idée que moi.

Il s’agit d’Ondine, paru chez Albin Michel Jeunesse en 2012 mais il y a eu, je pense, une réédition récente .  Je précise immédiatement qu’à mon sens, ce magnifique album s’adresse à un public très large, y compris (et surtout) adulte (ou young adult).

Reprenant le mythe d’Ondine (issu d’un conte alsacien écrit en 1811 par Friedrich de la Motte-Fouqué), Benjamin Lacombe crée comme toujours, du bout de ses  crayons, de ses feutres,  un univers poétique, romantique, sensuel, et onirique, dont le lyrisme n’est guère exempt.

Ondine est une nymphe, une « créature des eaux ». Elle a été adoptée par un couple de paysans, le lendemain de la mort par noyade de leur propre fille.  Devenue une belle jeune femme, elle rencontre un jour, au fin fond de la Forêt-Noire,  le chevalier Hans de Ringstetten. Bien sûr, ils tombent amoureux l’un de l’autre, mais évidemment,  ce sera un amour compliqué. Comme toujours  dans les contes traditionnels  il y a une méchante …très méchante !

« Sache que je suis un esprit des eaux, un de ces personnages qui peuplent les récits merveilleux qui effrayent tous les enfants.  Je suis née sans âme.  Or, une vieille légende dit que si une créature des eaux parvient à se faire aimer d’un homme, elle reçoit en retour une âme humaine ».

Abordant des thématiques telles que la différence, la filiation, l’amour, l’ambivalence des sentiments, Benjamin Lacombe  transporte le lecteur dans une dimension imaginaire haute en couleurs, grâce à des illustrations absolument somptueuses (comme toujours ai-je envie de dire).  Les calques superposés magnifient et transcendent ce sentiment de merveilleux, et franchement ce conte se lit autant qu’il se regarde.

Une pépite,  à découvrir, à lire, à relire, à admirer, à offrir (ça tombe bien , c’est bientôt Noël !)

© Nath

20171022_110019-1[1]

 

 

20171022_110032[1]