20171116_184444[1]

 

Prix Goncourt des Lycéens 2017

 

Dans le flot des prix littéraires de novembre, il y en a un que j’aime tout particulièrement, c’est le Goncourt des Lycéens . D’abord, parce qu’il se situe en dehors de toute supputation de collusions, et puis par-dessus-tout parce que des jeunes qui lisent, qui écrivent, qui transmettent, qui partagent, c’est inestimable pour la culture.

Chaque année, début septembre, l’Académie Goncourt dévoile la première sélection des romans en compétition pour le  prix éponyme, et le coup d’envoi du Goncourt des Lycéens.  Celui-ci donne l’opportunité à plus de 2000 élèves de se plonger dans une lecture passionnée et d’élire leur lauréat, parmi les auteurs sélectionnés.  Ce prix est organisé conjointement par le ministère de l’Education Nationale et la Fnac.

20171116_183439[1]

Cette année, les lycéens ont choisi d’élire….(roulement de tambours) : ALICE ZENITER  pour son roman « l’Art de perdre ».

La cérémonie de remise du prix était organisée le 16 novembre et j’ai eu la chance d’ y être invitée  grâce à une amie blogueuse.

Monsieur Tahar Ben Jelloun a prononcé un discours émouvant, rappelant les heures noires de la guerre d’Algérie ,  précisant que tout n’était alors pas si simples…Que tout ne l’est toujours pas. ..Mais que la vie continue…Que l’on est encore et toujours en mouvement…

20171116_185145[1]

L’auteure, au bord des larmes,  a reçu son prix  des mains des lycéens.

20171116_191307[1]

 

Merci à l’amie qui m’a permis de vivre ce grand et beau moment , à la Fnac, aux Editions Flammarion et félicitations à Alice Zeniter !

Je reviens bientôt vous parler de son livre (et oui, je ne l’ai pas encore lu, nul n’est parfait ! )…

© Nath

20171116_191959[1]