20180811_161029[1]

 

 

Famille parfaite

Lisa GARDNER

Editeur d’origine : Albin Michel

Edition Livre de Poche -  Janvier 2018

576 pages

Traduit de l’anglais (USA) par Cécile DENIARD

 

C’est avec Famille parfaite que je suis entrée dans l’univers de Lisa Gardner (j'avoue un peu piteusement, ne l'avoir pas connu jusque là)..  Pour tout dire, je ne suis pas une grande amatrice de polars ou thrillers, mais là, je reconnais avoir été séduite par l’histoire, le rythme soutenu, et la plume addictive de l’autrice.

Tout commence doucereusement  lorsque nous pénétrons dans l’intimité d’une famille américaine lambda, enfin, un brin plus que lambda. LA famille parfaite. Digne de passer dans un show télévisé, tout droit sortie d’un magazine « so glam’ ». Les Denbe sont les parfaits représentants de l’american way of life, , les représentants d’une peinture sociétale idéale…  Jusqu’au jour où l’armure se fissure, suite à un kidnapping.  Les secrets de famille éclatent alors au grand jour.

S’installe alors un suspense haletant, qui va nous tenir en haleine jusqu’à la dernière page, jusqu’à la dernière ligne.

L’emploi du présent de l’indicatif rend la narration plus oppressante encore et, alors que l’intrigue évolue (non, non , je ne spoilerai rien !) ,  que se dévoilent le choses cachées sous les tapis, que les personnages apparaissent sous leur vrai visage, Lisa Gardner réussit le tour de force de délier peu à peu l’écheveau, ce qui, à mon sens, est une réussite absolue.

C’est donc pour moi  une belle performance et une délicieuse découverte de l’univers de cette autrice.

© Nath