20181031_114829[1]

 

 

Chère Mamie

Virginie GRIMALDI

Edition : Le Livre de Poche / Fayard – Octobre 2018

240 pages

 

Virginie Grimaldi, autrice très, très, très chère  à mon cœur, propose avec Chère Mamie un condensé d’humour, d’amour, et de tendresse, sous la forme d’instantanés de vie.  Nous partageons en effet de nombreux moments formidablement « Grimaldieques », par le biais de cartes postales initialement postées sur les réseaux sociaux ,  pendant un an, et destinées  à sa grand-mère.

Tranches de vie, instants délicieux, émouvants, drôles, réflexions (im) pertinentes parfois (mais quel bonheur ! ) sur cette drôle de société qui nous entoure,  Chère Mamie est LE livre anti-déprime  à garder toujours à portée de main.

Ce que j’ai aimé par-dessus tout dans ce recueil,  c’est la beauté du lien si tendre et doux qui unit la petite fille (pourtant adulte) et sa grand-mère.  C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai pensé à la mienne, et à tous ces mots que je n’ai pas su lui dire.  Sans doute parce que je n’étais alors qu’une enfant..  J’aurais tant aimé pouvoir lui confier des pans de ma vie de « grande » !

Ensuite, j’ai  été touchée par l’incroyable énergie qui  se dégage de chaque page.  Une énergie tellement communicative  que Chère Mamie a ensoleillé mes pauses méridiennes,   à tel point que certains de mes collègues, m’entendant hurler de rire, se sont demandé si je possédais encore toute ma raison.  Et oui, c’est aussi ça l’effet Grimaldi, chasser la morosité pour apporter la lumière, la joie, l’indispensable tendresse.

Enfin, il faut noter,  et c’est important, que les bénéfices de la vente du livre seront reversés à l’association  Cékedubonheur, qui aide les services pédiatriques à améliorer le conditions de vie des enfants hospitalisés.

Je terminerai en vous faisant une confidence.   Cette année encore, ma médiatèque (mon autre Sweet Home) organise la Nuit de la Lecture, le 19 janvier. La thématique abordée sera cetter fois « La lettre ».   Je lirai donc à voix haute un extrait d’un roman qui m’est cher (enfin , non, de deux, pour être plus précise).. Je vous laisse deviner  l’un de mes choix !   

« Bordeaux,  le 21 mars                    

Chère Mamie,

J’espère que tu vas bien !

Après avoir hiverné,  ce matin, ma balance a retrouvé ses piles.   Quand je suis montée dessus,  j’ai failli faire une attaque.

Mais je suis toujours en vie.

Pour fêter ça, j’ai fait des cookies.

Gros bisous à toi et à papy.

Ginie.                                          

PS :  J’ai hésité avec des concombres,  mais on n’a jamais vu des concombres faire du bien. Enfin, si  mais pas en vinaigrette.

© Nath