31 janvier 2020

La femme révélée - Gaëlle NOHANT

  La femme révélée Gaëlle NOHANT Editions Grasset – Janvier 2020 Rentrée littéraire d'hiver   Paris, 1950. Une mystérieuse américaine, Violet Lee, se terre dans un hôtel médiocre. On devine qu'elle fuit, qu'elle a dû abandonner sa véritable identité , et bien plus encore. La narration passe alors de la troisième à la première personne, le « Elle » devient « Je, et Violet/Eliza déroute peu à eu le fil(m) de sa vie, et des événements qui l'ont conduite là, de l'autre côté de l'océan, avec pour uniques... [Lire la suite]

29 janvier 2020

Envole-moi - Sarah BARUKH

    Envole-moi Sarah BARUKH Editions Albin Michel – Janvier 2020 Rentrée littéraire d'hiver   Lorsqu'il a trois ans, j'ai découvert l'écriture de Sarah Barukh, avec "Elle voulait juste marcher tout droit", je pressentais qu'elle avait déjà tout d'une grande . « Envole-moi », son troisième roman, en est la preuve indéniable (après ça qu'on ne vienne pas mettre en doute l'intuition féminine!). C'est avec un gros pincement au cœur que je l'ai refermé , tant au fil des pages, je me suis attachée tant... [Lire la suite]
Posté par Nath-A-Lie à 04:47 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 janvier 2020

Le lundi, c'est poésie - Lettre d'Albert Camus à Maria Casarès

     30 décembre 1959 Bon. Dernière lettre. Juste pour te dire que j'arrive mardi, par la route, remontant avec les Gallimard lundi (ils passent par ici vendredi). Je te téléphonerai à mon arrivée, mais on pourrait peut-être convenir déjà de dîner ensemble mardi. Disons en principe, pour faire la part des hasards de la route - et je te confirmerai le dîner au téléphone. Je t'envoie déjà une cargaison de tendres voeux, et que la vie rejaillisse en toi pendant toute l'année, te donnant le cher visage que j'aime... [Lire la suite]
Posté par Nath-A-Lie à 03:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2020

L'incroyable histoire de la littérature française - Catherine Mory et Philippe Bercovici - Rencontre avec les auteurs

  L'incroyable histoire de la littérature française Catherine MORY – Philippe BERCOVICI Editions les Arènes – Novembre 2019   Rencontre avec les auteurs   Ma vie sociale ayant repris un cours quasi-normal, c'est avec joie que je me suis rendue il y a quelques jours dans les locaux des Editions Les Arènes (qui furent aussi ceux de l'imprimerie de Balzac, alors même que la rue Visconti s'appelait rue des marais St Germain), pour assister à une rencontre avec Catherine Mory et Philippe Bercovici, créateurs d'une... [Lire la suite]
20 janvier 2020

Le lundi, c'est poésie - Victor Hugo

Liberté ! De quel droit mettez-vous des oiseaux dans des cages ?De quel droit ôtez-vous ces chanteurs aux bocages,Aux sources, à l'aurore, à la nuée, aux vents ?De quel droit volez-vous la vie à ces vivants ?Homme, crois-tu que Dieu, ce père, fasse naîtreL'aile pour l'accrocher au clou de ta fenêtre ?Ne peux-tu vivre heureux et content sans cela ?Qu'est-ce qu'ils ont donc fait tous ces innocents-làPour être au bagne avec leur nid et leur femelle ?Qui sait comment leur sort à notre sort se mêle ?Qui sait si le verdier qu'on dérobe... [Lire la suite]
Posté par Nath-A-Lie à 03:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2020

Guillotinés - Carnets du bourreau Deibler - Présentés par Eric GUILLON

  Guillotinés Les carnets du bourreau Deibler (1890 / 1931) Présentés par Eric GUILON La Manufacture de Livres – 09/2019   Publier des morceaux choisis des Carnets d'un bourreau, il fallait oser... La Manufacture de livres l'a fait ! Anatole Deibler , bourreau de son état, devint le bras droit (si j'ose dire!) de son père en 1890. Il était méthodique, Anatole, voire mono-maniaque. Ses carnets sont là pour le prouver. Il y dresse en effet le pedigree de chacun de ses « clients », photographies à... [Lire la suite]
Posté par Nath-A-Lie à 12:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 janvier 2020

Le lundi, c'est poésie - Andrée CHEDID

  D'instant en instant D'instant en instantGerme le temps qui me tisseFile le temps qui me traqueS'écourte le temps qui me fuitD'instant en instantCaptif du temps qui s'élanceJe navigueSur les jeux du songeSur le flux du présentSur l'élan de l'âmeSur les remous du cœurD'instant en instantAu rythme du temps qui nous modèleNos ombres se démènentSur la toile de vie. Andrée Chédid
Posté par Nath-A-Lie à 04:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2020

Mon père, ce tueur - Thierry CROUZET

  Mon père, ce tueur Thierry CROUZET La Manufacture de Livres – Août 2019   Mon libraire m'avait prévenue « Ce bouquin est magistral ». Parce que je lui porte une confiance absolue, je suis donc partie à la découverte de ce « père » et de l'écriture de Thierry Crouzet (mea culpa, je la découvre à peine). Je précise que l'auteur a choisi la forme romancée pour cet ouvrage, afin de mieux cerner la figure paternelle, si complexe, si terrifiante, si tortueuse. Le père, c'est Jim. Un type solitaire.,... [Lire la suite]
09 janvier 2020

Les Demeurées - Jeanne BENAMEUR

  Les demeurées Jeanne BENAMEUR Folio – Juin 2002   Il y a ces livres courts. Ces romans denses . Ces évidences littéraires. De celles dont on se demande comment et pourquoi on a mis tant et tant de temps avant de les découvrir et.de s'en émerveiller. Je suis persuadée, ceci dit, que toute lecture arrive dans un parcours de vie à un moment défini par un sublime « hasard », qu'elle est placée sur notre route parce que l'instant est le bon. « Les Demeurées » de Jeanne Benameur, est de ceux-là. Avant... [Lire la suite]
Posté par Nath-A-Lie à 03:58 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
06 janvier 2020

Le lundi c'est poésie - Paul Eluard

  Le château des pauvres  Une longue chaîne d’amantsSortit de la prison dont on prend l’habitude Sur leur amour ils avaient tous juréD’aller ensemble en se tenant la mainIls étaient décidés à ne jamais céderUn seul maillon de leur fraternité La misère rampait encore sur les mursLa mort osait encore se montrerIl n’y avait encore aucune loi parfaiteAucun lien admirableS’aimer était profaneS’unir était suspect Ils voulaient s’enivrer d’eux-mêmesLeurs yeux voulaient faire le mielLeur coeur voulait couver le... [Lire la suite]
Posté par Nath-A-Lie à 02:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]