271797722_10219629425021450_8653753506303504149_n

 

 

Celle qui criait au loup
Delphine Saada
Editions Plon - janvier 2022
Rentrée littéraire d'hiver

Albane, est, à 38 ans, ce que l'on considére comme une femme heureuse et sereine. Epouse comblée, mère accomplie d'Emma et d'Arthur, elle est aussi une infirmière exemplaire et dévouée.

Mais... mais, les apparences sont parfois trompeuses, et les blessures enfouies rejaillissent tôt ou tard.
Au coeur de ce premier roman de Delphine Saada, s'entrecroisent de multiples questionnements : la maternité, la transmission, le secret, la mémoire et l'amnésie traumatique.

De page en page, on découvre en même temps qu'Albane le poids qui la ronge et qui, contre toute attente, la fait dérailler.

Sebastian, son mari, bien que très amoureux, assiste totalement impuissant à ce naufrage inexorablement inscrit dans un implacable destin.

Je ne peux ni ne veux vous en dire plus afin de ne rien divulgâcher...

Sachez toutefois que l'écriture de l'autrice est d'une intensité fulgurante, troublante, perturbante parfois. L'histoire est un uppercut qui noue le ventre, et l'on ne peut que s'interroger sur les mystères de l'inconscient, révélateur de tant de nos attitudes, jusqu'aux plus extrêmes, dans le cas d'Albane.

"Celle qui criait au loup " est un premier roman qui résonne comme un souffle court, haletant. Un coup de coeur en dépit du sujet , ou plutôt des sujets évoqués.

J'aime les récits qui laissent une trace, fusse-t'elle douloureuse. Je n'ai pu qu'éprouver de l'empathie pour Albane, en dépit de...  Je referme ce livre profondément bouleversée, tant par son intensité que par la profondeur des interrogations qu'il induit.

Je remercie les Editions Plon , notamment Estelle, pour cette belle découverte, en avant-première .

© Nath