311496820_10220712260011648_8537093611244724850_n

 

 

Ceux qui restent
Jean Michelin
Editions Héloïse d'Ormesson - Août 2022
Rentrée littéraire


Le caporal-chef Lulu, soldat aguerri s'il en faut, disparaît subitement de chez lui, à quelques jours du départ pour une mission. Sans un mot, sans la moindre explication apparente, il se volatilise. Où est-il ? Pourquoi cette fuite ? Que cache t'il, lui, toujours fiable, lui le roc, lui le chef, le mari, le père ?

Quatre soldats, quatre frères d'armes se lancent à sa recherche. Une quête qui aura l'air d'un puzzle, reflet de ce que peut être la Grande Muette.

Jean Michelin décrit l'Ici, l'Ailleurs, le Là-bas. Le terrain militaire, les opérations, l'âpreté quotidienne, les traumatismes que l'on traîne et que l'on enfouit, le désespoir, mais aussi la fraternité, ce boulot que l'on aime tant. Et puis la vie civile, la famille, ceux qui restent, qui attendent, ceux qui espérent et soutiennent. Ceux qui ne savent pas, car il y a l'indicible par dessus tout.

"Elle avait appris à consoler, à caresser, à ne rien dire, à caler son souffle sur le sien, à attendre immobile et en silence que le sommeil vienne l’engloutir"

Ce roman est celui des silences, des souffrances, de la culpabilité, des remords, des regrets, c'est celui d'une chape de plomb qui pèse très lourd sur les épaules. Mais c'est également celui de l'amour, de la patience, de l'engagement .

Je reconnais que le monde militaire m'est totalement étranger, et qu'il est loin de représenter un idéal pour moi. Toutefois, j'ai découvert , grâce à l'écriture prenante, incisive et sans fard de Jean Michelin, une autre face de cet univers. Cela n'enlève rien à sa cruauté, enfin je crois.

La fin est aussi magistrale qu'inattendue, mais là, je ne vous révèlerai rien, je vous laisse la découvrir par vous-mêmes !

"C'est rien de partir, mon lieutenant. Vous verrez. C'est vivre avec, vivre après. C'est ça qui est difficile"

Je remercie les Editions Héloïse d'Ormesson, grâce à qui j'ai pu découvrir cette lecture.

© Nath