316551904_10221044164029041_3390857504327899388_n

 

Vivre vite
Brigitte Giraud
Editions Flammarion - Août 2022
Rentrée littéraire 2022


Vivre vite, c'est l'histoire d'un deuil, celui que vit l'autrice depuis l'accident qui a coûté la vie à Claude, son époux.
On dit souvent que le temps est un grand magicien, qu'il efface les douleurs, ou du moins les soulage. Qu'en penser ?
Vingt ans après ce jour funeste, Brigitte Giraud le retrace, au moment même où elle ferme la porte de la maison qui aurait dû abriter leur famille, si, seulement si...

Comme si, en rebroussant le temps , elle pouvait déconstruire le chagrin, le froid, les regrets, une certaine culpabilité, et ne garder que la douceur des jours heureux, en famille, en musique, entre ces murs loin de tout, pour lesquels ils avaient eu un coup de foudre.

Chaque chapitre nous amène à l'inéluctable et pourtant, on espère, on s'accroche à la pensée magique, en invoquant les  "si", on souhaite que ce jour ait été pluvieux, que Claude n'ait pas oublié les 300 euros dans le distributeur de la banque, que le feu ne soit pas passé au rouge...

J'ai aimé ce récit, écrit tout en pudeur, tout en douceur, tout en retenue, au bord du désespoir, au seuil de l'espoir. J'ai été touchée par la délicatesse avec laquelle l'autrice aborde le thème du deuil, de l'oubli, peu à peu, qui s'installe et que l'on chasse.

"Il me faut parfois me concentrer pour reconstituer tous tes tratis. Cela, je ne l'aurais jamais imaginé. Pour accéder à tous les détails. Je dois convoquer une scène particulière pour capter ton regard...".

Les mots s'enchaînent jusqu'à l'essouflement, tentant de comprendre ce qui ne peut sans doute pas l'être.

"Quand aucune catastrophe ne survient, on avance sans se retourner, on fixe la ligne d'horizon, droit devant. Quand un drame surgit, on rebrousse chemin, on revient hanter les lieux, on procède à la reconstitution. On veut comprendre l'origine de chaque geste, chaque décision. On rembobine cent fois. On devient le spécialiste du cause à effet. On traque, on dissèque, on autopsie. On veut tout savoir de la nature humaine, des ressorts intimes et collectifs qui font que ce qui arrive, arrive"

Vivre vite a reçu le prix Goncourt 2022, et je peux dire que j'en suis très heureuse !

© Nath