13465951_10206451981753604_6446361339142752165_n

 

Saint- Maur en poche 2016

Saint-Maur en Poche, c’est un peu comme Félix Potin, on y revient !

 

On prend plaisir à flâner entre les allées, à scruter les panneaux aux couleurs vives nous indiquant les jours et heures de présence de nos auteurs favoris…


On joue des coudes, on se croise, on se sourit, on se reconnaît (« Tiens, c’est toi X.. de Facebook »), on se retrouve, on se donne rendez-vous au « bus rouge », on guette du coin de l’œil le transat qui va se libérer, mais ne se libère pas… On fait quelques pas sur la mini-plage top tendance !


On prend surtout le temps de parler, de plaisanter, avec ceux pour qui nous sommes là, on se plie avec eux au jeu du selfie ou de la photo qui nous permettra d’attendre la prochaine session, nous qui avons frisé l’apoplexie il y a quelques mois dans un autre Salon dont nous tairons le nom, lieu cher aux agoraphobes impatients.


Au gré des scènes, on croise Grégoire Delacourt, Agnès Abécassis, Alain Mabanckou, et OMG, Lilibeth herself , précédée de sa fanfare so british …God Save The Queen !


Alors, malgré l’attente aux caisses, malgré la pluie battante, malgré le mug à 10 euros qui n’a pas enrichi ma collection, malgré le dédale des allées dont j’ai fait au moins 30 fois le tour, grâce à mon légendaire sens de l’orientation, malgré les navettes que l’on ne trouve pas toujours, malgré tout ça, j’attends juin 2017 car St Maur en Poche, c’est comme Félix Potin…On y revient !