Sapin-de-livres03

 

Hohohoho !  Sais-tu  qu’au moment-même où tu lis cet article, le Père Noël prépare les commandes , aidé de ses vaillants lutins ? Tu  n’as toujours pas fait ton choix ?  Tu hésites, tant la littérature est riche de pépites ?  Assieds-toi, prépare un bon thé, des madeleines, chausse tes lunettes,  ouvre grand tes mirettes, attache la ceinture ,  attrape ton bloc-notes et ton stylo fétiche…Avec des amies blogueuses (dont tu vas trouver les liens ici et ),  et avec une libraire au top, nous avons décidé de te faciliter les choses ! C’est parti ! Tu as juste à cliquer (hop !) sur le titre du livre (en rose, souligné, et la magie du monde 3.0 te guidera à ma chronique ).

------------->

LA SELECTION NUMERO 2 DU BOUDOIR DE NATH

 

Cette semaine, tout comme la précédente, je te présente une sélection de 5 livres qui me sont chers, qui m’ont émue, qui ont fait écho à quelques blessures enfouies, qui ont illuminé mes nuits, et ensoleillé mes jours.  Tous ne sont pas millésimés 2017, tous m’ont enchantée … 

J’ai choisi pour fil rouge, cette fois-ci, les thèmes de la parentalité, de la transmission, de la filiation.  

 

Patrick DENYS : Père inconnu  (Editions Grasset) -

« Comment un arbre pourrait-il s’épanouir, si les racines ont été coupées, qui le raccordaient au sol ? »…  Paul est né « de parents inconnus » , en 1941, dans une Bretagne où Résistance et mouvements autonomistes se côtoient, faisant face à l’horreur de la guerre. Il est en réalité le fruit d’une histoire passionnée  et impossible. 

Un premier roman coup de cœur, un magnifique appel à la tolérance, à l’Amour, à la résilience, qui fait du bien « dans ce monde qui flambe de toutes parts ».

père inconnu image

 

------------

Xavier de Moulins : Les hautes lumières (Editions JC Lattès) :

C’est l’histoire d’êtres blessés, qui portent au plus profond d’eux des cicatrices, des carences, des doutes à fleur de peau, des plaies à vif, des deuils. Avec une écriture aussi lumineuse que pudique, et des mots brodés comme la dentelle la plus fine, Xavier de Moulins aborde les sujets de la parentalité, du renoncement, des choix de vie, de la transmission, de la route toute tracée qu’il faut parfois quitter si l’on veut toucher ces Hautes Lumières,  celles qui peuvent éclairer votre chemin, tout comme elles peuvent vous brûler l’Ame et les ailes.

les hautes lumières image

 

 -------------

Valérie Perrin : Les oubliés du dimanche (Editions Albin Michel et le Livre de Poche)

Les oubliés du dimanche est un splendide roman sur la transmission, la vieillesse, l’amour, la puissance des mots et celle des silences, sur l’absence et sur la présence.  C’est l’histoire bouleversante de la Dame de la Plage, celle qui a vécu un Amour aussi grand que le ciel et l’Océan. C’est l’histoire d’Hélène et de Lucien.  Et aussi celle de Justine, et de son carnet bleu.  C’est l’histoire d’une mouette..   C’est est un splendide roman sur la transmission, la vieillesse, l’amour, la puissance des mots et celle des silences, sur l’absence et sur la présence.

Un diamant aux multiples facettes, un pur bonheur !

 

les oubliés du dimanche photo

 

--------------

Virginie Carton : La veillée (Editions Stock et le Livre de Poche) :.  A l’occasion d’une veillée mortuaire, deux amis se retrouvent dans un  superbe huis-clos, qui se présente comme une pièce de théâtre, en cinq actes. Nous , lecteurs, devenons spectateurs. On a  d’être là, dans cette pièce,  dans ce cocon, d’assister à cette veillée…  On écoute ces confidences chuchotées. Virginie Carton signe avec « La veillée » un roman au style épuré, tout en délicatesse.   Un récit sur la mémoire et la transmission. Tout en pudeur. Tout en émotions.  C’est une splendide histoire d’amitié, d’amour, un magnifique hommage à la Vie.  

 

20171129_162742

 

-----------

Maryam Madjadi :   Marx et la poupée (Editions le Nouvel Attila) : « Marx et la poupée » est le récit d'un déracinement, d'un enracinement dans un pays (la France) dont les codes, la langue, les odeurs sont totalement inconnus..Maryam conte plus qu'elle ne raconte. Elle conte l'adieu, l'exil dans sa vérité nue,le poing levé et le poing qui s'ouvre.
La mémoire qui sommeille en chacun de nous, les racines auxquelles on ne peut échapper, la transmission intergénérationnelle, et bien sûr la dénonciation de la dictature en Iran, sont les principaux ingrédients de ce roman aux accents autobiographiques.

 

 

116311357

 

 

Voilà, c'est tout pour cette fois... Rendez-vous dimanche prochain pour le tome 3 de ces conseils noëllesques, et  d'ici-là, lisez bien ! Je vous embrasse, 

Nath

"On lit comme on aime, on entre en lecture comme on tombe amoureux : par espérance, par impatiencie. Sous l'effet d'un désir, sous l'erreur invincible d'un tel désir : trouver le sommeil dans un seul corps, toucher au silence dans une seule phrase"

Christian Bobin